Trois temps après la mort d’Anna

2010
35mm, Fiction, 87 minutes, Long métrage, Canada, Québec

Générique

Interprètes
Guylaine Tremblay
,
François Papineau
Direction de la photographie
Michel La Veaux
Direction artistique
Caroline Alder
Costumes
Caroline Poirier
Son
Marcel Chouinard
,
Martin Allard
,
Simon Gervais
,
Bernard Gariépy-Strobl
Montage
Nathalie Lamoureux
Musique
Robert Marcel Lepage
Scénario
Catherine Martin
Réalisation
Catherine Martin
Distribution des rôles
Marie-Jan Seille
Production exécutive
Lorraine Dufour
Production
Claude Cartier
Distribution
K-Films Amérique

Après la mort tragique de sa fille, une femme se réfugie dans la maison de ses ancêtres maternels en Kamouraska. Anéantie de douleur, elle ne veut plus vivre. Elle est sauvée in extremis par un homme. La présence bienveillante de cet homme et la beauté de la nature environnante l’aident à retrouver le désir de vivre.

« Il y a beaucoup de douleur dans le nouveau film de Catherine Martin. Une douleur silencieuse, qui ne peut qu’être reconnue de l’intérieur. L’auteure cinéaste s’y immisce avec patience et délicatesse, sans ne jamais rien forcer, au gré d’une mise en scène attentive et dépouillée. […] Trois temps après la mort d’Anna fait partie de ce genre d’œuvres qui marquent les esprits. Et vous hantent bien après la fin de la projection. C’est très beau. »

Marc-André Lussier , La Presse

« Contemplatif, élégant et remarquablement filmé,  Trois temps après la mort d’Anna  est un émouvant portrait cinématographique, par l’une des meilleures réalisatrices du Canada. »

,

« Ainsi, en campant l’action de Trois temps après la mort d’Anna à Kamouraska au coeur de l’hiver, la réalisatrice revisite la terre de nos ancêtres tout en évoquant les plus belles scènes de notre cinéma à l’époque où les cinéastes, tels les Perrault, Jutra et Carle, osaient affronter la blanche saison. Qui plus est, par sa volonté d’illustrer frontalement la douleur de la protagoniste, d’adopter un rythme contemplatif et d’économiser le verbe, Catherine Martin semble faire écho à d’illustres artistes d’ailleurs, dont Bergman et Dreyer. »

Manon Dumais , Voir.ca
Canada's Top Ten - Toronto International Film Festival
Nomination: Meilleur long métrage québécois - Prix de l'Association québécoise des critiques de cinéma - AQCC
Nominations: Meilleure actrice- Meilleure direction photo - Soirée des Jutra
2010 - Karlovy Vary International Film Festival (République tchèque / Czech Republic) - Compétition officielle / In Competition
2010 - Toronto International Film Festival (Canada)
2010 - Vancouver International Film Festival (Canada)
2010 - Festival du Nouveau Cinéma (Montréal, Canada)
2010 - Sudbury Cinéfest Film Festival (Canada)
2010 - Festival international du cinéma francophone de l'Acadie - FICFA (Moncton, Canada)
2010 - Haifa International Film Festival (Israël)
2010 - Beyruth International Film Featival (Liban)
2010 - Sao Paulo International Film Festival (Brésil)
2010 - Cinéma du Québec à Paris (France)
2011 - Festival international du film de Baie-Comeau (Canada)
2011 - Santa Barbara Film Festival (Californie, États-Unis)
2011 - Rendez-vous du cinéma québécois (Montréal, Canada)
2011 - Female Eye Film Festival (Toronto, Canada)
2011 - Festival international du film d'amour de Mons (Belgique)
2011 - Festival Cinématographique International de l'Uruguay (Montevideo, Uruguay)
2011 - Edinburgh International Film Festival (Écosse)
2013 - Festival de cinéma de la ville de Québec (Canada)