Ma vie c’est pour le restant de mes jours

1980
Vidéo, Fiction, 27 min, Court métrage, Canada, Québec, Couleur

Générique

Interprètes
Brigitte Brodeur
,
Mario Desroches
,
Debbie Lewis
Images
Robert Morin
,
Jean-Pierre St-Louis
Son
Gilbert Lachapelle
Montage
Lorraine Dufour
,
Robert Morin
Scénario
Robert Morin
,
Lorraine Dufour
Réalisation
Robert Morin
,
Lorraine Dufour
Production
Lorraine Dufour
,
Robert Morin
Distribution
Vidéographe

Dans un bar de campagne se succèdent les spectacles du gogo-boy et de la strip-teaseuse. Mario, un client, décide spontanément d’intégrer son numéro de cascadeur à celui de la danseuse. L’alcool coule à flot et l’atmosphère se dégrade. Les autres clients prennent part au spectacle, qui dégénère rapidement en petite orgie. Pour Brigitte, l’amie de Mario, la scène est insupportable. Une fois le calme revenu, Mario va la rejoindre. Elle exige alors qu’il renonce à sa double carrière de rembourreur et de cascadeur, qui nuit à la bonne entente de leur couple. Mais Mario refuse de tourner le dos au destin qui l’appelle et qui lui fait clamer : «Ma vie c’est pour le restant de mes jours!»

 

1980 - Festival Que'qc'chose qui me sort des yeux (Bordeaux, France)
1980 - Exposition Export 80 (Montréal, Canada)
1980 - Maison du Québec (Paris, France)
1980 - Festival de films et de vidéos de femmes (Québec, Canada)
1981 - Festival du nouveau cinéma et de la vidéo (Montréal, Canada)
1982 - Événement vidéo: La Chambre blanche (Québec, Canada)
1989 - Manifestation internationale de la vidéo de Montbéliard (France)
1989 - Document and Dream, Artists Space (New York, États-Unis)
1989 - Filmer à tout prix (Bruxelles, Belgique)
1990 - Cinémathèque québécoise (Montréal, Canada)
1990 - Galerie A-Space - Rétrospective (Toronto, Canada)
1991 - Festival de Lausanne (Suisse)
1991 - Galerie Nationale du Canada - Rétrospective (Ottawa, Canada)