Temps d’une virée, Le

Le temps d’une virée a été tourné dans le contexte de trois jours d’audiences publiques à Grosse-Ile, au cours desquels les Madelinots et les représentants de la SOQUEM on discuté de l’aménagement industriel nécessaire à l’exploitation des dômes de sel des Îles-de-la-Madeleine.

Ma vie c’est pour le restant de mes jours

Dans un bar de campagne se succèdent les spectacles du gogo-boy et de la strip-teaseuse. Mario, un client, décide spontanément d’intégrer son numéro de cascadeur à celui de la danseuse. L’alcool coule à flot et l’atmosphère se dégrade. Les autres clients prennent part au spectacle, qui dégénère rapidement en petite orgie. Pour Brigitte, l’amie de […]